LE JOURNAL
Version imprimable Suggérer par mail
18-06-2013
Cheikh Barbara, directeur général de l'Office du Hadj et de la Omra, au Temps d'Algérie :
«Le hadj ne sera pas annulé cette saison pour cause de coronavirus»

Le coronavirus, ce virus qui a fait jusqu'à présent 32 morts en Arabie saoudite, ne semble pas décourager les milliers d'Algériens qui veulent aller aux Lieux Saints pour accomplir le 5e pilier de l'Islam.

Ni les autorités algériennes, ni l'Office national du Hadj, ni les personnes qui veulent accomplir le rite du Hadj ou de la Omra n'ont l'intention d'annuler cette saison leur visite des lieux Saints de l'Islam. L'Arabie saoudite a enregistré son 32e décès lundi. En outre, trois nouveaux cas du coronavirus Mers ont été enregistrés dans le royaume, portant à 49 cas confirmés.

Contacté par Le Temps d'Algérie, le directeur général de l'Office du Hadj et de la Omra,  Cheikh Barbara, a indiqué que le Hadj ne sera pas annulé cette saison : «Certes, les autorités saoudiennes ont baissé le quota de l'Algérie, ainsi que d'autres pays, mais on n'annulera pas l'accomplissement du Hadj et de la Omra.»

Selon lui, la thèse avancée par l'Arabie saoudite pour argumenter la baisse du quota est valable. «Les travaux de construction de la Grande Mosquée sont la seule raison qui a poussé les Saoudiens à diminuer le quota», a-t-il soutenu. Il a, en outre, nié que le «syndrome» du coronavirus qui est à l'origine de plusieurs décès dans ce pays en soit la cause. «Ce n'est pas à cause du coronavirus», a-t-il expliqué.

Les travaux de construction de la Grande Mosquée ont débuté depuis des années, et d'autres travaux d'extension ont été faits au site, mais c'est la première fois de l'histoire du Hadj que le nombre des pèlerins est réduit. Cette décision aura, certainement, un impact sur la gestion des autorités des autres pays, qui ont vu leur quota réduit. L'Algérie, premier pays à avoir préparé cette saison de pèlerinage, et s'être déplacé sur les lieux, ne sera pas épargnée par cette limitation de quota. M. Barbara a été catégorique sur ce sujet.

Il a expliqué que «tous ceux tirés au sort  effectueront le Hadj et la Omra». Quant aux dispositions prises par l'Office national du Hadj et de l'Omra pour éviter aux futurs hadjis d'être atteints du coronavirus, M. Barbara a expliqué qu'«il n'y pas de dispositions sanitaires particulières». Le dossier du futur hadji compte un carnet de vaccination obligatoire pour la demande de visa déposée au niveau des services consulaires de l'ambassade d'Arabie saoudite. «Si on enregistre une contamination, les dispositions nécessaires seront prises», a-t-il indiqué sans donner plus de précisions.

«Il n'y a pas mieux que de mourir en accomplissant le Hadj. C'est une terre bénite»
De leur côté, certaines personnes qui ont été tirées au sort ne semblent pas avoir peur d'une probable contamination.  A. Fettouma et sa sœur A. Zhira d'Alger-Centre seront de la partie et pour la toute première fois de leur vie. Contactées par nos soins, elles ont expliqué que mourir en Terre Sainte serait le plus grand cadeau de Dieu. «Il n'y a pas mieux que de mourir en accomplissant le Hadj. C'est une terre bénite», ont-elles dit.

Les deux sœurs ont indiqué que le risque d’être contaminé existe, mais elles suivent de près les informations sur cette «épidémie». Elles ont compris que «c'est loin de Lieux Saints que le virus se propage». Elles ont ajouté qu'elles prendront le risque. «J'attends depuis des années ce moment.

Je ne vais pas le rater à cause d'un virus quand bien même mortel, ni à cause des fortes chaleurs qui caractérisent le royaume», a expliqué sereinement A. Fettouma.

Cependant, les deux futures «hadjates» ont révélé qu'elles n'ont pas été contactées ni par leur agence de tourisme, ni par l'Office du Hadj, jusqu'à présent, pour d'éventuelles recommandations afin d'éviter une «contamination».
Par ailleurs, les autorités saoudiennes ont annoncé que le nombre des pèlerins venant de l'étranger a été réduit de 20% et celui des fidèles de l'intérieur du royaume de 50%, selon le ministre du Hadj, Bandar Hajjar, cité par l'agence de presse saoudienne SPA. M. Hajjar a ajouté que cette décision est «exceptionnelle et temporaire».

Chaque pays musulman a, en principe, droit à un quota de 1000 pèlerins pour un million d'habitants. Vendredi dernier, l'Organisation de la santé mondiale (OMS) avait annoncé que 33 personnes ayant contracté le coronavirus dans le monde étaient décédées sur 58 cas confirmés. Sur ces 58 cas, 44 concernent l'Arabie saoudite, où sont décédés 28 malades, selon ce dernier bilan de l'OMS.

F. H.

 
< Précédent   Suivant >
 
EDITION DU VENDREDI 18 AVRIL 2014

Point Net

Par Slimane Laouari

Randonnée

Il va encore s’en donner à cœur joie aujourd’hui. Cela fait un peu plus de vingt ans que Miloud en fait une douce passion : faire le tour des bureaux de vote le jour des élections. Une occupation comme une autre dans une ville ou l’ennui est mortellement mortel ? C’est possible mais ce n’est pas sûr. En tout cas pas seulement.

Lire la suite...

Bagarre au Parlement turc

L’ambassadeur américain à Alger supporteur des Verts
Le but de la qualification au mondial









Edition du 18-04-14 - N° 1622
Archive
 
Face book  

Dessin du jour

But de Belail
Une tempête de sable affole Barcelone
Un mystérieux OVNI affole le Moyen-Orient
Un député grec néonazi agresse deux femmes sur un plateau télé
Direction, rédaction,  administration, contactez nous auX Numeros suivants :Tel  021 69 96 31
       021 69 96 35
       021 69 96 72
       021 69 96 73
Fax (021)  69 96 61

Site waqt el djazair

                    Télévision  

           Canal algérie      TNT   

RSS - LE TEMPS