20
Fri, Jan
3 New Articles

L'année scolaire 2016-2017 sera marquée par le retour de la protestation. Selon le coordinateur national des adjoints d'éducation, Mohamed Ouadah, le problème du secteur est toujours lié à la mauvaise gestion. «Le manque d'enseignants constituera le principal écueil de cette rentrée scolaire.

Ils étaient 211 459 élèves à rejoindre, hier matin, les bancs des classes dans la wilaya de Tizi Ouzou, tous paliers confondus. Le coup d'envoi de la rentrée scolaire 2016/2017 a été donné par le wali, Brahim Merad, à partir du lycée 20-Août 1956, sis à la Nouvelle-ville, en présence du directeur de l'éducation, Djamel Belkadi, et du président de l'APW, Mohamed Klalèche.

Plus d'articles...