22
Ven, Mar

Actualité
Typography

Présents en Algérie dans le cadre d'une initiative du Conseil d'affaires algéro-américain (USABC) plusieurs responsables d'entreprises US ont été reçus par le ministre de l'Industrie et des mines, Abdesselam Bouchouareb, a indiqué un communiqué du ministère.

Bouchouareb a ainsi reçu Jeffrey Immelt, PDG de General Eletric, un groupe international engagé dans un partenariat pour la réalisation d'un complexe industriel à Aïn Yagout (Batna), spécialisé dans la fabrication de turbines à gaz, turbines à vapeur, alternateurs et systèmes de contrôle à commande.
Il a été question de l'état d'avancement des travaux ainsi que de l'opportunité d'impliquer des entreprises algériennes locales à travers la sous-traitance, notamment pour l'usinage de certaines pièces.
Immelt a réitéré la disponibilité du groupe à «intégrer des opérateurs locaux, et a souligné que GE envisage à l'avenir d'y exporter les produits au complexe de Batna», souligne la même source.
De même, GE a fait part de son intérêt d'élargir ses activités industrielles en Algérie, en prenant part dans d'autres joint-ventures impliquant le secteur de l'énergie, notamment pour la fabrication d'équipements pétroliers.
Le ministre a reçu également en audience le CEO de Blumberg Grain, David Blumberg, ajoute le communiqué, relevant que cette audience a eu lieu en marge des discussions actuellement en cours pour la réalisation, en Algérie, d'entrepôts de stockage des céréales par l'entreprise américaine.
Une délégation d'entreprises américaines en mission de prospection en Algérie, à l'initiative du Conseil d'affaires algéro-américain (USABC), a aussi été reçue par le ministre.
Cette délégation était composée des responsables des compagnies américaines Abbott, Aecom, Air Products, Arrakis Solutions, Celgene, DuPont, Global Venture, Lockheed Martin, Mars Company, Valvtechnologies, Philip Morris International et Caterpillar, précise le ministère. Au cours de ces rencontres, le ministre a présenté le nouveau cadre de l'investissement en Algérie, les avantages qu'il accorde ainsi que les opportunités du marché national et la possibilité d'un accompagnement plus soutenu pour les investisseurs qui se projetteraient dans une démarche export en faisant de l'Algérie un hub régional et continental. Tout en soulignant «l'excellente qualité des relations entre l'Algérie et les Etats-Unis», Bouchouareb a plaidé pour l'«intensification des relations économiques, industrielles et minières en particulier, entre les entreprises algériennes et américaines et à dynamiser le volet partenarial».
Sur ce point, il a notamment insisté sur «l'importance du partenariat faisant place à la promotion de la sous-traitance nationale et au transfert de savoir-faire technologique et managérial», selon le communiqué.
Le ministre de l'Industrie et des Mines avait représenté l'Algérie aux travaux du 2e US-Africa Business Forum qui s'était déroulé le 21 septembre à New York, rappelle-t-on de même source.

A. Mohamed