24
Dim, Mar

Culture
Typography

Les travaux d'un congrès intitulé «Passage vers l'avenir entre leadership et boycott», organisé dans le cadre de la 9e édition du Festival du théâtre arabe, ont débuté mercredi à Oran.

Cette rencontre, dont l'ouverture a été présidée par le Secrétaire général de l'Instance arabe du théâtre, Ismaïl Abdellah, se déroule sous forme de conférences en sept jours dans les wilayas d'Oran et Mostaganem en présence de 120 intervenants.
La première conférence-pratique a permis de revisiter la mémoire et le parcours du martyr du théâtre algérien Azzedine Medjoubi (1945-1995) à travers une intervention intitulée «Mon nom Azzedine Medjoubi, mon groupe sanguin est T») et présentée par le dramaturge algérien Abdennacer Khelaf. La chercheuse algérienne Djamila Mustapha Zegaï a présenté, de son côté, une communication sur ce comédien et metteur en scène, ravi aux siens dans les années 1990.
Une deuxième séance verra une pléiade de dramaturges algériens, dont la comédienne Dalila Halilou, et le scénographe Abderrahmane Zaaboubi, apporter
des témoignages sur Medjoubi, dont le talent a littéralement explosé dans Hafila Tassir, une adaptation de la nouvelle de l'Egyptien Ihsane abdelqodous, «Le voleur d'autobus».
Enfin, une troisième séance, prévue le 18 janvier courant, sera consacrée à Abdelkader Alloula (1939-1994), homme de théâtre prolifique, auteur, entre autres, de Ladjoued (les généreux), Lithem (le voile) et El Khobza.
Le programme de ce congrès comporte également des conférences, des débats et des communications au profit des étudiants de la faculté des Arts et Lettres et des études supérieures de l'université de Mostaganem.
La 9e édition du Festival du théâtre arabe a débuté mardi soir à Oran en présence du ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, du SG de l'Instance arabe du théâtre, Ismaïl Abdellah, de représentants du corps diplomatique arabe accrédités en Algérie et d'un grand nombre d'invités parmi les comédiens, artistes, critiques et spécialistes du 4e art national et arabe. Cette manifestation se déroule simultanément à Oran et Mostaganem jusqu'au 19 janvier en cours.

R. C.