24
Dim, Mar

Sport
Typography

Elle devrait visiter l'INSEP et voir dans quelles conditions se prépare Larbi Bouradda sous la conduite de Sébastien Levicq.

Une délégation du Comité olympique conduite par l'ex champion du saut en hauteur et membre du Comité exécutif de l'instance olympique, Abderahmane Hammad, s'est déplacée à Paris pour rencontrer des responsables du Comité national olympique et sportif français (CNOSF). Cette délégation, dans laquelle on trouvait l'ex championne de judo, Soraya Haddad, avait pour mission d'établir des liens avec l'instance olympique française en vue d'un partenariat qui porterait sur la préparation des athlètes. On sait, par exemple, que c'est grâce au Comité olympique algérien et de son homologue français que le champion algérien du décathlon, Larbi Bouradda, a pu obtenir le droit et le privilège de se préparer au fameux INSEP (Institut national du sport, de l'expertise et de la performance) de Paris sous la direction de l'ex champion du décathlon français, Sébastien Levicq. Ce dernier, tout comme l'était Philippe Dupont, le coach de Taoufik Makhloufi au moment des Jeux olympiques de Rio de Janeiro, est rétribué par le COA. Ce dernier prenait, également, en charge le salaire des coaches étrangers en activité dans différentes Fédérations sportives, en dehors de celle du football.
Jeudi, Abderahmane Hammad et ses accompagnateurs ont tenu une séance de travail avec des responsables de l'INSEP, à leur tête le directeur de ce site. Au cours de ces entretiens qui se sont déroulés dans un climat convivial, les deux parties ont abordé les questions ayant trait à :
- la préparation des athlètes de haut niveau.
- le double projet sportif.
- l'apport de l'expertise étrangère.
- la formation et la reconversion des athlètes de haut niveau.
- le soutien à la préparation des équipes nationales des sports collectifs.
La délégation algérienne a, par ailleurs, visité les installations d'entraînement, d'hébergement, de restauration, médicales, de prophylaxie et de récupération et s'est informée sur leur mode d'organisation et de gestion. Ces échanges fructueux qui ont eu lieu ont permis d'entrevoir la signature prochaine de conventions.

Ahmed Achour