12
Mar, Déc

Sport
Typography

La Fédération algérienne d'athlétisme fait face à d'énormes critiques ces derniers temps, surtout après avoir raté l'évènement international majeur, qu'est le Mondial. Nous nous sommes rapprochés du premier responsable de la structure fédérale, Abdelhakim Dib. Ecoutons-le :

Des critiques fusent de partout, ceci ne va-t-il pas vous empêcher de travailler ?

Au contraire, ceci va sans doute nous stimulera davantage afin de redoubler d'efforts, nous venons à peine de débuter à la tête de l'instance nationale.

Qu'avez-vous à leur répondre ?

Nous sommes à la tête de la FAA, depuis cinq mois et j'estime qu'en ce laps de temps, nous ne pouvons juger ni un travail encore moins une personne. Nous avons trouvé une situation avec laquelle il va falloir serrer la ceinture. Aussi, l'athlétisme qui est une discipline harassante, exigeante en matière d'entraînement et de dépenses d'énergie, dispose d'une charge de travail conséquente, elle n'a point besoin de tout cela. Ces gens devraient contribuer à son développement, il y va de l'avenir de l'Algérie en termes de performance. Maintenant, qu'on nous laisse travailler, il y a du pain sur la planche. En revanche, il ne faut guère omettre les résultats du dernier championnat d'Afrique qui n'étaient pas décevants, ceux du championnat arabe loin aussi d'être négatifs. Que voulez-vous, ceux du Mondial, auraient pu être meilleurs avec la présence de Mekhloufi. Malheureusement, ces éléments qui n'arrêtent pas de critiquer, évitent de parler de tout ça.

Expliquez-vous...

S'il n'y avait pas eu les différentes blessures de Makhloufi, de Bourrada, Lahoulou malgré son petit problème de santé la veille, a pu se qualifier dans les demi-finales du 400 m haies, des abandons dus à un manque d'entraînement sans doute, cela aurait pu être meilleur, mais resserrons les coudes pour rehausser le prestige de cette pratique sportive.

Toutefois, seul Bilal Tabti sur 3 000 m steeple a pu aller en finale.

Il est vrai que cela faisait partie de nos objectifs, et effectivement seul Bilal Tabti (3 000 m steeple) l'a réalisé, avant d'être disqualifié en finale. Les autres sont tous passés à côté de leur sujet. Pour cela, nous allons tout revoir, et je dis que l'athlétisme appartient à tous ses acteurs et non à la FAA seulement.

Comment allez-vous relever le défi ?

Nous allons continuer à travailler jusqu'à prouver que nous ne sommes pas les véritables fautifs de cette prestation, laquelle aurait pu être meilleure sur tous les plans. Il faut préciser que tout ce qui a été prévu a été réalisé dans sa globalité. Il faut se projeter sur l'avenir, pour peu que les moyens arrivent à suivre.

Justement, comment allez-vous le faire, alors que ce nerf de la guerre manque terriblement ?

La tutelle nous a promis que bientôt la subvention nous sera allouée, et avec cela nous pourrions faire face à d'autres objectifs, lesquels nous permettront de mieux entreprendre les Jeux olympiques de Tokyo de 2020, en passant bien sûr, par des compétitions intermédiaires qui serviront de préparation à moyen terme.

L'on parle aussi d'une dette conséquente, laquelle risquerait de remettre en cause, vos prochaines grandes échéances, qu'en est-il ?

Vous avez bien fait de parler de ça, effectivement, l'on hérite d'une somme conséquente, je n'aimerai pas divulguer ce chiffre effrayant, heureusement que le ministère de la Jeunesse et des Sports nous a promis d'éponger cette dette. Une manière de nous alléger et entreprendre nos prochaines échéances avec sérénité. Je remercie au passage la tutelle d'avoir songé à le faire.

L'on ne peut nous entretenir avec vous sans parler de Makhloufi, son avenir, ses objectifs...

Pour ce qui est de Makhloufi, les choses ne sont pas tellement claires, du moins, pour l'instant. Il s'entraîne en ce moment à Louvain, en Belgique. Le problème c'est qu'on ne sait pas qui sera son futur entraîneur, même s'il est sous la coupe de Philippe Dupont. Ce dernier est également, responsable du demi-fond de l'équipe de France, et ça coince.

Dans ce cas, quel serait votre principal objectif ?

Encore une fois, que ces gens-là devraient contribuer au développement de l'athlétisme au lieu de nous tomber dessus. Aussi, fabriquer une véritable élite avec l'ensemble des acteurs de la discipline, c'est le souhait de tout un chacun. Enfin, se préparer pour les prochains Jeux africains d'Alger, un objectif important qui nous permettra d'avoir une meilleure vision pour l'avenir de l'athlétisme Algérien.

A. C.

Votre Edition Numérique

 

facebook

Météo

Algiers Algeria Cloudy, 11 °C
Current Conditions
Sunrise: 7:52 am   |   Sunset: 5:32 pm
68%     29.0 km/h     33.898 bar
Forecast
MAR Min: 8 °C Max: 13 °C
MER Min: 7 °C Max: 16 °C
JEU Min: 5 °C Max: 18 °C
VEN Min: 6 °C Max: 18 °C
SAM Min: 8 °C Max: 15 °C
DIM Min: 7 °C Max: 13 °C
LUN Min: 5 °C Max: 14 °C
MAR Min: 5 °C Max: 14 °C
MER Min: 4 °C Max: 14 °C
JEU Min: 4 °C Max: 15 °C
Oran Rp Algeria Cloudy, 11 °C
Current Conditions
Sunrise: 8:3 am   |   Sunset: 5:50 pm
90%     22.5 km/h     33.796 bar
Forecast
MAR Min: 10 °C Max: 15 °C
MER Min: 7 °C Max: 16 °C
JEU Min: 4 °C Max: 18 °C
VEN Min: 10 °C Max: 18 °C
SAM Min: 8 °C Max: 15 °C
DIM Min: 4 °C Max: 15 °C
LUN Min: 3 °C Max: 15 °C
MAR Min: 3 °C Max: 15 °C
MER Min: 2 °C Max: 15 °C
JEU Min: 2 °C Max: 15 °C
Annaba Algeria Partly Cloudy (night), 16 °C
Current Conditions
Sunrise: 7:33 am   |   Sunset: 5:13 pm
44%     11.3 km/h     33.864 bar
Forecast
MAR Min: 12 °C Max: 20 °C
MER Min: 9 °C Max: 15 °C
JEU Min: 7 °C Max: 17 °C
VEN Min: 8 °C Max: 19 °C
SAM Min: 9 °C Max: 13 °C
DIM Min: 7 °C Max: 13 °C
LUN Min: 7 °C Max: 13 °C
MAR Min: 8 °C Max: 14 °C
MER Min: 7 °C Max: 13 °C
JEU Min: 7 °C Max: 13 °C